Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins publicitaires. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales

Billet d'humeur

Un plastique intelligent pour une société durable

Matériau qui a permis des avancées majeures au niveau de l’hygiène alimentaire, de la chirurgie, de l’automobile et bien d’autres domaines, le plastique est devenu la cible de nombreuses critiques. Si l’on peut effectivement déplorer certaines applications insensées et bien souvent une mauvaise maîtrise de sa fin de vie, il reste en revanche un matériau performant tant au niveau de ses propriétés mécaniques que de son poids.

Si lutter contre le réchauffement climatique et trouver des solutions à la pollution aux matières plastique des écosystèmes et notamment des océans doit effectivement être un axe majeur de l’action de nos dirigeants, il convient toutefois dans cette action, d’étudier la pertinence de chaque piste avancée.

Bannir le plastique purement et simplement sans considérer au préalable les alternatives possibles et viables peut conduire à des aberrations environnementales. Changement des habitudes de consommation, écoconception des produits, utilisation de matériaux recyclés ou biosourcés non-concurrents des cultures vivrières, meilleure gestion de la fin de vie, voilà autant d’éléments qui devraient constituer les pièces du puzzle qu’est la mise en place d’un modèle durable pour l’utilisation du plastique.

Chacun étant responsable à son niveau de la situation actuelle, la recherche d’un tel modèle doit passer par la concertation des différents acteurs que sont les pouvoirs publics, les industriels, les metteurs sur le marché et les consommateurs. On peut saluer l’action initiée par le Gouvernement via la signature des engagements volontaires en juillet dernier. Si elle n’est qu’une première étape, une telle démarche va dans le bon sens et c’est pourquoi les membres de l’A3FSP, en représentant 10 % des engagements nationaux, s’y sont fortement investis.

Travailler collectivement à des solutions durables et viables ne pourra se faire sans concertation. La formation des jeunes générations à des modes de consommation plus durables et un comportement plus respectueux de l’environnement est également vitale afin d’éviter de reproduire les erreurs du passé. C’est pourquoi le dialogue et la sensibilisation font parties des voies privilégiées par l’A3FSP.

 

news

3 mars 2022
On parle de nos membres: Eranova décline les usages de...
Les jours passent, mais ne se ressemblent pas chez Eranova. À peine Philippe Michon et...

28 novembre 2021
On parle de nos membres - Lens : TT Plast recrute,...
L’image d’une industrie archi-polluante colle à la plasturgie comme le...

19 juin 2020
On parle de nos membres - Harry plast intègre 70% de...
Harry Plast Saint-Amand: 70% de déchets recyclés dans ses enveloppes postales...

11 mars 2020
On parle de nos membres - Evenplast se dote d'un...
Si le sort de Stephany Emballage et Services (SES), de Saint-Pal-de-Mons n'est pas encore...

2 janvier 2020
Meilleurs voeux !
Tous les adhérents de l'A3FSP vous présentent leurs meilleurs voeux pour cette...

2 décembre 2019
Lettre d'information de décembre 2019 de l'A3FSP
Projet de loi économie circulaire, collaboration entre les transformateurs et les...

14 octobre 2019
L’A3FSP rejoint le SRP
Représentant les industriels des films et de la sacherie française, l’A3FSP...

1 juillet 2019
Lettre d'information de juillet 2019 de l'A3FSP
Alors que le projet de loi économie circulaire doit être présenté en...

23 avril 2019
Lettre d'information d'avril 2019 de l'A3FSP
Pacte national sur les emballages plastiques, promotion du plastique recyclé, projet...

10 avril 2019
L'A3FSP encourage l'utilisation de plastique recyclé
Nouvelles réglementations, craintes concernant la disponibilité, qualité de...

Nos Partenaires